Lombalgie

Publié le 01/01/2022

Qu'est-ce que la lombalgie ?

La lombalgie peut résulter de blessures, d’affections ou de différentes maladies. Le plus souvent il s’agit d’une lésion des muscles ou des tendons du dos. La douleur peut aller de légère à sévère. Dans certains cas, la douleur peut rendre difficile ou impossible la marche, le sommeil, le travail ou les activités quotidiennes.

En général, la douleur lombaire s'atténue avec du repos, des antalgiques, des séances de kinésithérapie. Les traitements manuels comme les manipulations ostéopathiques ou chiropratiques peuvent soulager la douleur et favoriser le processus de guérison.

 

Qui peut être touché par une lombalgie ?

Environ quatre personnes sur cinq souffrent de douleurs lombaires à un moment ou à un autre de leur vie. C'est l'une des raisons les plus fréquentes pour lesquelles les gens consultent des professionnels de la santé.


Certaines personnes sont plus susceptibles d'avoir des douleurs lombaires que d'autres. Les facteurs de risque de lombalgie sont les suivants :
• L'âge : les personnes de plus de 30 ans ont plus souvent mal au dos. Les disques (tissu mou et caoutchouteux qui amortit les os de la colonne vertébrale) s'usent avec l'âge. Lorsque les disques s'affaiblissent et s'usent, des douleurs et des raideurs peuvent apparaître.
• Le poids : Les personnes ayant un surplus de poids sont plus susceptibles d'avoir mal au dos. L'excès de poids exerce une pression sur les articulations et les disques.
• Santé générale : Des muscles abdominaux affaiblis ne peuvent pas soutenir la colonne vertébrale, ce qui peut entraîner des tensions et des entorses du dos. Les personnes qui fument, boivent de l'alcool de façon excessive ou ont un mode de vie sédentaire ont un risque plus élevé de souffrir de maux de dos.
• La profession et le mode de vie : Les emplois et les activités qui nécessitent de soulever ou de se pencher lourdement peuvent augmenter le risque de blessure au dos.
• Problèmes structurels : Un mal de dos sévère peut résulter d'affections, telles que la scoliose, qui modifient l'alignement de la colonne vertébrale.
• Maladie : Les personnes qui ont des antécédents familiaux d'arthrose, de certains types de cancer et d'autres maladies présentent un risque plus élevé de lombalgie.
• La santé mentale : Le mal de dos peut aussi résulter d'une dépression ou d'une anxiété.

Quels sont les symptômes de la lombalgie ?

Les symptômes de la lombalgie peuvent survenir soudainement ou apparaître progressivement. Parfois, la douleur survient après un événement spécifique, comme se pencher pour ramasser quelque chose. D'autres fois, il n’est pas possible de savoir ce qui a provoqué la douleur.
La douleur peut être vive ou sourde et elle peut irradier vers les fesses ou l'arrière des jambes (sciatique). Si vous vous foulez le dos pendant une activité, vous entendrez peut-être un "pop" lorsque cela se produira. La douleur est souvent pire dans certaines positions (comme se pencher) et s'atténue lorsque vous vous allongez.

Quelles sont les causes de la lombalgie ?

De nombreuses blessures, affections et maladies peuvent provoquer des douleurs lombaires. En voici quelques-unes :
• Les foulures et les entorses : Les foulures et les entorses sont la cause la plus courante de douleurs dorsales. Vous pouvez vous blesser les muscles, les tendons ou les ligaments en soulevant quelque chose de trop lourd ou en ne faisant pas attention. Certaines personnes se font mal au dos en éternuant, en toussant, en se tournant ou en se penchant.
• Fractures : Les os de la colonne vertébrale peuvent se briser lors d'un accident, comme un accident de voiture ou une chute. Certaines pathologies (comme la spondylolyse ou l'ostéoporose) augmentent le risque de fractures.
• Problèmes de disque : Les disques amortissent les vertèbres (petits os de la colonne vertébrale). Les disques peuvent se déformer et exercer une pression sur un nerf. Ils peuvent également se déchirer (hernie discale). Avec l'âge, les disques peuvent s'aplatir et offrir moins de protection (discopathie dégénérative).
• Problèmes structurels : Une condition appelée sténose spinale se produit lorsque la colonne vertébrale est trop étroite pour la moelle épinière. Un pincement de la moelle épinière peut provoquer de graves douleurs du nerf sciatique et du bas du dos. La scoliose (courbure de la colonne vertébrale) peut entraîner des douleurs, des raideurs et des difficultés à bouger.
• L'arthrite : L'arthrose est le type d'arthrite le plus courant à l'origine des douleurs lombaires. La spondylarthrite ankylosante provoque des douleurs lombaires, une inflammation et une raideur de la colonne vertébrale.
• Maladie : Les tumeurs de la colonne vertébrale, les infections et plusieurs types de cancer peuvent provoquer des douleurs dorsales. D'autres maladies peuvent également provoquer des douleurs dorsales. Il s'agit notamment des calculs rénaux et de l'anévrisme de l'aorte abdominale.
• Spondylolisthésis : Cette affection entraîne un glissement des vertèbres de la colonne vertébrale. Le spondylolisthésis entraîne des douleurs dans le bas du dos et souvent aussi dans les jambes.

Quels sont les traitements de la lombalgie ?

Les douleurs lombaires s'atténuent généralement avec du repos et des antalgiques. Après quelques jours de repos, vous pouvez commencer à reprendre vos activités normales. Le fait de rester actif augmente le flux sanguin dans la région et vous aide à guérir.

Les autres traitements des douleurs lombaires dépendent de leur cause. Ils comprennent :
• Les médicaments : Votre médecin peut recommander des médicaments sur ordonnance pour soulager la douleur. D'autres médicaments détendent les muscles et préviennent les spasmes du dos.
• Physiothérapie : La kiné peut renforcer les muscles afin qu'ils puissent soutenir votre colonne vertébrale. Elle améliore également la flexibilité et vous aide à éviter une autre blessure.
• Mobilisation mécanique : Plusieurs traitements peuvent détendre les muscles tendus, réduire la douleur et améliorer la posture et l'alignement. Selon la cause de la douleur, vous pouvez aussi avoir besoin de manipulations ostéopathiques ou d'ajustements chiropratiques. Ce type de mobilisation contribue à soulager le mal de dos et à rétablir les fonctions.
• Mésothérapie : Votre médecin utilise une aiguille pour injecter un médicament dans la zone qui provoque la douleur. Les injections de stéroïdes soulagent la douleur et réduisent l'inflammation.
• Chirurgie : Certaines blessures et affections nécessitent une réparation chirurgicale. Il existe plusieurs types de chirurgie pour les lombalgies, dont de nombreuses techniques peu invasives.

Comment prévenir la lombalgie ?

Vous ne pouvez pas prévenir les douleurs lombaires qui résultent d'une maladie ou de problèmes structurels de la colonne vertébrale. Mais vous pouvez éviter les blessures qui provoquent des douleurs dorsales.
Pour réduire le risque de blessure au dos, vous devriez :
• Maintenir un poids sain : L'excès de poids exerce une pression sur les vertèbres et les disques.
• Renforcer vos muscles abdominaux : Le Pilates, le yoga et d'autres types d'exercices renforcent les muscles centraux qui soutiennent la colonne vertébrale.
• Adopter les bons gestes et postures : Pour éviter les blessures, soulevez avec vos jambes (et non votre dos). Tenez les objets lourds près de votre corps. Essayez de ne pas tordre le torse lorsque vous soulevez un objet.

Quand dois-je consulter mon médecin pour une lombalgie?

Les douleurs lombaires s'atténuent généralement avec du repos et des antalgiques. Une douleur dorsale qui ne disparaît pas peut être le signe d'une affection plus grave.


Sources :
https://www.vidal.fr/maladies/appareil-locomoteur/mal-dos-lombalgie.html
https://www.ameli.fr/sites/default/files/Documents/346615/document/lombalgie-que-faire_assurance-maladie.pdf

Stendo® Laboratoire

17, rue du Port 27400 Louviers

Tél. : +33 2 32 09 41 60
 

2020 Copyright : Stendo® Conception Frédéric GIBRAT - Logo WSF Conception WSF © - tous droits réservés .